La mise à jour du garage : mettre les murs en place

Les gars.

Nous avons un GARAGE. Pas seulement une dalle… mais de vrais murs et un plafond couvert et un espace de porte et de fenêtre et un espace de porte de garage et oh mon Dieu, NOUS AVONS UN GARAGE !

Jour un.

Les festivités ont commencé vers 6h30 le samedi matin. Brett installait la table à outils et j’organisais les glacières. C’était lourd, brumeux, humide et chaud. En raison des graves incendies de forêt au Canada, la brume a aidé à protéger une partie du soleil pendant la majeure partie de la journée, mais même à 6h30, nous transpirons.

dalle de ciment avec outils sur table

Mes parents et mon frère sont arrivés vers 7h00 et nous nous sommes immédiatement mis au travail.

Nous avons dû retirer le vieux papier Tyvek du côté existant de la maison et faire quelques autres bric-à-brac pour commencer. Et puis il remontait les murs. Nous les avons construits en sections sur le sol, puis nous les avons soulevés en place et les avons vissés.

poteaux pour un mur dans un garage attenant

Une fois que les maths ont été compris, tout est allé assez rapidement.

Pendant le reste de la matinée, d’autres secours ont commencé à arriver. Les gars savaient en quelque sorte ce qu’ils faisaient, ce qui signifiait qu’ils devaient travailler. Nous, les dames, avons eu le plaisir de discuter et de discuter entre l’apport de crampons et d’autres équipements aléatoires dont ils avaient besoin.

Le dernier mur a été encadré et mis en place vers 12h30, ce qui était le moment idéal pour faire une pause déjeuner. Les fermes étaient les suivantes et après avoir fait cela auparavant, nous savions qu’elles allaient être affreuses. Je pense que nous repoussions tous cela aussi longtemps que nous le pouvions, donc c’était la nourriture !

Après le déjeuner, il était temps pour la partie amusante : mettre en place les fermes de 44 pieds.

Mon beau-frère (BIL) était sur le toit, prêt à prendre le dessus. Brett était sur une échelle à droite et le reste d’entre nous était chargé de le hisser, de mettre chaque côté sur le mur et de pousser le pic vers le ciel. Nous devions le faire sans tuer personne.

Une fois le premier treillis sécurisé, BIL a escaladé le bas de chaque treillis et a dû attraper le suivant et le fixer au précédent avec un 2×4. Nos estomacs étaient noués tout le temps.

À environ 1/4 du chemin parcouru, mon génie BIL a créé « The Jig » qui lui a permis de maintenir en place la nouvelle poutrelle contre l’ancienne poutrelle, rendant ainsi l’ensemble du processus un million de fois plus facile. C’est la chose la plus difficile à expliquer, donc je dirai simplement que la probabilité de blessure a considérablement diminué et le temps de manœuvre de la poutre en place a été réduit de moitié. J’aurais l’audace de dire qu’il a sauvé la situation. Mais on ne lui dira jamais ça en face, bien sûr

Si vous voyez cette petite saillie sur le côté droit du garage pour une seule voiture, vous remarquerez qu’il manque ses fermes. C’est parce que (bien sûr) ils ont envoyé la mauvaise taille. Nous espérons que les nouveaux arriveront ce week-end. Heureusement, ils sont un jeu d’enfant à mettre en place par rapport aux grands et ne devraient pas prendre trop de temps.

Une fois les fermes en place et sécurisées, nous l’avons appelé une nuit et avons dîné en famille. C’était une longue journée et nous étions tous assez épuisés.

Jour deux.

Nous avons dormi un peu et n’avons commencé que vers 8h30 cette fois-ci ! Choquant, non ?!

Aujourd’hui, la mise en place des revêtements des murs et de la toiture était l’objectif. Malheureusement, la brume a été levée et il faisait encore plus chaud que la veille.

Nous avons commencé à l’arrière et avons fait le tour du côté avec la porte et la fenêtre. Le débat était de savoir s’il fallait ou non faire le toit en premier pendant qu’il faisait frais, mais le revêtement rendait le toit plus stable, il était donc logique de le faire en premier à la place.

C’était un processus répétitif de mesure, de coupe, de clou. Nous, les filles, étions chargées d’amener les planches à la bonne station pendant que les gars coupaient et clouaient. C’était un processus assez simple et entre vous et moi, mes bras ont fait un bon entraînement 🙂

Encore une fois, ils ont commencé sur le toit vers l’heure du déjeuner; nous avons essayé de travailler AVEC le soleil plutôt que contre lui et de déplacer les gars autour du toit en fonction des endroits ombragés. Cela a fonctionné un peu mais il faisait encore trop chaud.

Je crois qu’ils ont cloué le dernier morceau de la journée vers 17h00 et nous avons terminé la soirée avec un pique-nique de pizza surgelée sur notre nouvelle terrasse. C’était le moyen idéal pour terminer un week-end merveilleusement épuisant.

Le reste du revêtement a été terminé mardi et mercredi – et nous avons installé du nouveau papier Tyvek (sauf qu’il s’appelle quelque chose d’autre qui m’échappe) tard mercredi soir, mais je n’ai pas encore de photos de cela.


Alors, mes amis. Nous avons un garage. Un vrai garage tangible.

Et à la manière du North Country Nest, c’est à peu près à ce moment-là que nous vous annonçons la prochaine étape de la liste des garages :

Ce week-end, Brett espère monter les deux plus petites fermes, puis terminer le revêtement autour de cette seule stalle.

Le toit doit être préparé pour les bardeaux et le week-end prochain, nous ferons (espérons-le) la toiture. Je sais, excitant, non ?!

Après la toiture, nous pouvons faire appel à l’inspecteur pour vérifier la charpente. Puis vient le temps du câblage, après quoi l’inspecteur d’État vient vérifier tout. Et c’est à peu près aussi loin que nous avons la capacité de notre cerveau à gérer !

Passe un bon weekend!

Tous nos meilleurs,


About admin

Check Also

La meilleure façon de fusionner des perles Perler : la Cricut EasyPress Mini !

Ce message et les photos qu’il contient peuvent contenir des liens Amazon ou d’autres liens …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.